Accueil > Culture & Patrimoine >

Culture & Patrimoine

Une dimension culturelle rare

L’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort est un des rares établissements qui soit parvenu à traverser les siècles, les révolutions et les changements de régimes politiques. N’ayant jamais déménagé, construite progressivement sur les onze hectares qui formaient initialement le domaine du château d’Alfort, elle a conservé un patrimoine impressionnant qui lui confère aujourd’hui une dimension culturelle très originale.

Une école dans un parc arboré de 11 hectares

Hémicycle - crédit photo ENVA

Si l’urbanisation des XIXe et XXe siècles a placé l’Ecole au centre de la ville de Maisons-Alfort, ses hauts murs l’ont protégée de la densification urbanistique qui a marqué ses abords immédiats. Lorsqu’il franchit le portail, le visiteur découvre un espace ouvert où de grands arbres et des bâtiments aux lignes imposantes structurent le paysage. L’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort est ainsi formée d’un ensemble de bâtiments de belles factures architecturales disséminés dans un vaste parc arboré qui est à lui seul un conservatoire botanique. Créé pour une activité bien déterminée, chaque bâtiment est à lui seul une évocation d’un pan de l’histoire de la médecine vétérinaire. De nombreux bâtiments sont protégés au titre des Bâtiments Historiques.

Le jardin botanique

Petite pervenche

Son jardin botanique conserve une multitude de plantes connues pour leurs propriétés médicinales, leur toxicité ou leur capacité à apporter aux abeilles les éléments nécessaires à leur développement. Le jardin botanique est ouvert au public dans le cadre de visites guidées de groupes et d’activités pédagogiques pour les enfants des écoles.

Le parc statuaire

Statue de Nocard

Le parc est orné de plusieurs monuments et statues qui rappellent aux visiteurs quelques figures qui oeuvrèrent au bonheur de l’humanité. De Claude Bourgelat, créateur des Ecoles de Lyon et d’Alfort, à Edmond Nocard, compagnon de Louis Pasteur, en passant par Camille Guérin, co-découvreur du BCG, le visiteur découvre une face méconnue de l’histoire des sciences.

Le musée Fragonard

La première salle du musée, en 2009

Les collections de l’Ecole d’Alfort sont présentées au musée Fragonard, un musée prestigieux, ouvert au public, et qui assure la réputation de l’établissement dans le monde entier. Organisé de façon très pédagogique, il fait découvrir au visiteur l’anatomie et la pathologie des animaux domestiques. Son cabinet de curiosités, tout droit sorti du XVIIIe siècle, recèle les fameux écorchés de Fragonard, cousin du célèbre peintre e premier professeur d’anatomie de cette Ecole.

La bibliothèque

dissection de l'abdomen du cheval - Carlo Ruini (1598)

A côté du musée, la bibliothèque d’Alfort rassemble tous les documents écrits concernant les animaux domestiques. C’est un pôle de référence qui gère dans le même temps la bibliographie moderne, en grande partie numérique, et un fonds d’ouvrages précieux sans équivalent, tout droit sorti du XVIIIe siècle. Les archives de l’Ecole constituent également un témoignage unique sur le développement des soins et des relations aux animaux ; elles sont déposées aux archives départementales du Val-de-Marne.