Accueil > Culture & Patrimoine > Les bâtiments >

Culture & Patrimoine

Les constructions du début du XXème siècle

Les constructions du début du XX ième siècle

Le bâtiment Lagneau

Batiment Lagneau

A ses débuts, l'Ecole d'Alfort avait dû, en grande partie, fonder son développement sur la médecine et la chirurgie du cheval. Il fallut attendre la fin du XIXe siècle pour que le développement de la médecine et de la chirurgie des animaux de rente nécessite leur séparation de la clinique équine. C'est en 1894 que fut créée à Alfort une chaire de pathologie du bétail et d'obstétrique.

Sept ans plus tard, en 1901, le bâtiment de pathologie bovine, aujourd'hui bâtiment Lagneau, était construit. La pathologie du bétail dut d'abord le partager avec le service d'anatomie pathologique. Les consultations et les opérations de convenance se déroulaient dans la cour intérieure sous l'œil attentif des enseignants.

Le service d'anatomie pathologique s'installa dans un autre bâtiment en 1937 et le service de reproduction canine et bovine put investir la totalité des locaux. Ce bâtiment est actuellement dévolu à la pathologie de la reproduction et devrait accueillir prochainement les enseignants de pathologie du bétail. Un retour aux sources.

Le bâtiment Brion

Batiment Brion

C'est au lendemain de la première guerre mondiale que la médecine des carnivores se développa dans les écoles vétérinaires françaises. C'est ainsi que le nouveau service de médecine, situé au sud du bâtiment Lagneau, fut inauguré en 1929.

Ce bâtiment, en brique, comprenait une vaste salle d'attente, une salle de consultation, les laboratoires et le chenil nécessaire aux hospitalisations.

Ce bâtiment a vécu ses derniers mois d'activité. L'ouverture de l'hôpital pour carnivores, à la fin 2009 a vu le transfert de ces activités dans les nouveaux locaux. Le bâtiment Brion sera probablement conservé car il a un grand intérêt architectural, mais il devrait être réaménagé.

Le bâtiment Lesbouyriès

Batiment Lesbouyries

Ce bâtiment porte le nom de l'enseignant qui le créa. Inauguré en 1930, c'était une station de pathologie avicole très originale. Le bâtiment comprenait une basse-cour, et deux bâtiments destinés aux autopsies aviaires, alors réalisées en grand nombre.

Ces locaux furent peu à peu abandonnés après le départ du professeur Lesbouyriès puis réaménagés. Le bâtiment situé le plus au nord fut remplacé par le bâtiment Bressou en 1979. Le centre de radiothérapie et le scanner occupent depuis 1989 l'autre bâtisse de l'ancienne station avicole.

La cité universitaire

Cité universitaire

C'est en 1936 qu'une cité scolaire de 210 chambres individuelles, réparties sur six étages, fut construite dans la partie située au sud-est de l'Ecole. Les conditions de vie de l'ancienne caserne étaient devenues insupportables et ce nouveau bâtiment, moderne, fut très apprécié des internes. Cette cité allait connaître les heures difficiles de la seconde guerre mondiale marquées par les privations. Le bâtiment a récemment subi de nombreuses transformations.

Les locaux du Cercle des élèves ont été aménagés sous la cité en 1996 et l'ensemble de la cité a été rénové de 1997 à 1999. Son impressionnante façade de briques rouges reste une référence architecturale des années 30. Elle a été classée à l'inventaire des monuments historiques.