Recherche

Activités scientifiques complémentaires

Microbiologie des aliments, sécurité et qualité

 

Deux axes de recherche sont privilégiés  :

 

* Le premier consiste à évaluer l’impact des stress microbiens engendrés par les pratiques d’élevage et les procédés industriels sur la sélection de souches de micro-organismes pathogènes, ainsi que sur la détection et le comportement des micro-organismes pathogènes dans les aliments. Les deux modèles bactériens étudiés sont Listeria monocytogenes et Salmonella.

 

* Le deuxième consiste à évaluer la performance des systèmes de surveillance mis en place par les services de contrôle ou par les industriels. La performance des systèmes de traçabilité et de surveillance de la qualité microbiologique des produits est ainsi abordée.

 

En savoir plus...

Ophtalmologie

En collaboration avec l’équipe 17 de l’UMR S872 de l’INSERM dirigée par le Professeur Behar-Cohen, l'équipe travaille sur :

 

* La mort cellulaire dans les maladies oculaires, en particulier les mécanismes de mort cellulaire dans les dégénérescences rétiniennes.

 

* Les effets de l’éclairage LED (light emitting diodes) sur la physiologie des cellules rétiniennes et de l’épithélium pigmentaire de la rétine.

 

En savoir plus...

 

Histoire de la médecine vétérinaire

L'Ecole nationale vétérinaire d'Alfort est vieille de 250 ans. Elle a connu tous les régimes, toutes les révolutions, mais est demeurée sur son site d'origine. Elle a conservé un patrimoine exceptionnel d'objets, d'ouvrages anciens, de bâtiments, d'archives qui témoignent de la génèse et du développement de la médecine et des sciences vétérinaires.

 

En savoir plus...

Senior Dog, comprendre le vieillissement du chien pour mieux le soigner

La compréhension des mécanismes physiopathologiques liés au vieillissement fait partie des questions scientifiques et de santé publique majeures. Il y a peu, le concept de «fragilité», très proche de la notion de sénescence, a été développé en gériatrie humaine et est actuellement utilisé en pratique gériatrique. Cette notion est associée à une augmentation de la vulnérabilité globale de l’individu le rendant ainsi plus à risque d’événements néfastes.


Depuis peu, le chien a été identifié comme un animal très intéressant pour l’étude du vieillissement. L'enjeu dépasse les notions théoriques : mieux comprendre le vieillissement, c'est mieux gérer nos vieux compagnons. Le programme Senior Dog développe des outils qui permettront aux vétérinaires de pouvoir répondre aux demandes des propriétaires en matière de gériatrie canine.