Culture & Patrimoine

Anatomie

Végèce, Quatre livres de Puble Végèce Renay,de la médecine des chevaux malades et autres vétérinaires aliénez et altérez de leur naturel, 1563 ©BIUM

   L'anatomie est la science qui a pour objet l'étude de la forme et de la structure des êtres organisés et celle des rapports des organes qui les constituent : d'où la présentation chez le cheval du squelette, de la denture, des muscles et des viscères.

 

   Les origines de l'étude du squelette (ou ostéologie) remontent à l'Antiquité. Il ne s'agit toutefois que de ses balbutiements et, si on disséquait alors des animaux (chiens et porcs, mais jamais les chevaux) c'était avant tout pour faire progresser la connaissance de l'anatomie humaine. De nombreux auteurs (Xénophon, Varron...) du Ve siècle avant notre ère jusqu'au Ier siècle ap. J.-C. rédigèrent des ouvrages traitant des chevaux, mais sans réelle étude de l'anatomie. Seul l'écrivain romain Végèce (IVe siècle ap. J.-C.) consacre quelques lignes dans le troisième livre de son traité à l’anatomie des os, des nerfs et des veines.

 

   L'édition de son traité en latin ne paraît cependant qu'en 1528, et sera traduite en français en 1563 sous le titre Quatre livres de Puble Végèce Renay, de la Médecine des chevaux malades... Le passage consacré à l’ostéologie représente la première dénomination française des os du cheval. Il ne s’agit toutefois que d’une brève (et incorrecte) énumération qui parvient au nombre de cent soixante-dix, sans véritable description anatomique.