Culture & Patrimoine

Les dents

De Garsault, Le nouveau parfait maréchal, 1741 (1805, 6e réed.) ©VetAgro Sup

  François-Alexandre de Garsault (1692-1778), capitaine des haras rattachés au Haras du Pin en Normandie, entreprend quatre-vingts ans après Markham et dans le même esprit, la mise à jour de la connaissance actuelle dans son Nouveau Parfait Maréchal  (1741). Il ne s'agit ni plus ni moins que d'une simple compilation basée sur des travaux plus anciens, néanmoins présentée avec une grande clarté et de nombreuses illustrations, comme ici les mâchoires du cheval et sa denture.

Mandibules du cheval à 3 et 20 ans

   Le cheval possède des incisives supérieures bien développées qui lui permettent, avec ses incisives inférieures, de pouvoir arracher de l'herbe, même rase, au contraire des vaches (qui n'ont pas d'incisives supérieures). Les molaires et prémolaires sont larges et à croissance continue, comme on peut le voir sur ces deux exemples de mandibules.


 

Ruini, Anatomia del cavallo, 1598 (rééd. 1618) ©VetAgro Sup

   On peut affirmer que ce crâne tiré de l'ouvrage de Carlo Ruini et celui provenant des collections du musée appartenaient à des chevaux mâles car ils possèdent des canines, dont sont généralement dépourvues les juments.

Tête de cheval