Accueil > Sites décentralisés > CIRALE >

Sites décentralisés

Recherche

Deux missions de recherche

  • Valoriser la production de données scientifiques issues des nombreux cas cliniques qu'il reçoit : analyse rétrospective
  • Développer, en tant que centre pilote, une recherche prospective sur le diagnostic, la prévention et le traitement des affections limitant les performances équines.

Les travaux de recherche du CIRALE s’effectuent dans le cadre de l’USC-INRA-ENVA-BPLC (Biomécanique et Pathologie Locomotrice du Cheval)

  • Présentation de l’Unité BPLC :

L’une des caractéristiques de cette unité, qui est aussi son principal atout et son originalité au plan international, est l’association, au sein de la même unité, de chercheurs vétérinaires, d’ingénieurs et de cliniciens de haut niveau. Cette association de compétences complémentaires, fréquemment rencontrée dans le domaine biomédical humain, permet l’intégration directe de problèmes de terrain (professionnels), de besoins scientifiques mis en lumière par l’examen des chevaux souffrant de troubles locomoteurs ou de défaut de performance, et d’une démarche expérimentale faisant une large place à l’innovation technologique. Les travaux de l’Unité BPLC ont ainsi 2 grandes finalités, complémentaires:

  • Identifier, documenter et répertorier les causes de douleur locomotrice (sites lésionnels et tissus lésés), pour pouvoir traiter efficacement les chevaux atteints et améliorer leur confort, notamment en compétition;
  • Comprendre les facteurs biomécaniques qui conduisent à l’apparition des lésions liées à l’exploitation sportive des chevaux, afin de réduire l’incidence de ces lésions et de développer des mesures de prévention (sol, ferrure, activité).

 

Recherche en Imagerie et Pathologie Ostéo-Articulaires au CIRALE

Il constitue l’axe de recherche lésionnel centré sur les affections locomotrices limitant la performance. Les travaux correspondants cherchent à rendre plus précoce et plus précis le diagnostic des lésions de l’appareil locomoteur, notamment grâce aux techniques d’imagerie médicale de haute technologie (IRM, scintigraphie) d’utilisation récente chez le cheval. Ils visent également à en affiner le pronostic, en préciser la tolérance et en améliorer la thérapeutique afin d’aider les professionnels à mieux gérer la carrière sportive, et d’une façon générale, à mieux valoriser leurs chevaux, dans un contexte de compétition et de marché internationaux.