Médecine interne : maladies systémiques

Médecine interne : maladies systémiques

 

Présentation de l’activité

L’hématologie concerne l’étude des maladies du sang (globules rouges, globules blancs et plaquettes). Les maladies hématologiques se manifestent le plus souvent par de la fatigue ou un syndrome fébrile ; plus particulièrement les maladies touchant les plaquettes peuvent se manifester par des saignements spontanés sur la peau ou dans la bouche.

Les principales maladies immunitaires du chien et du chat peuvent concerner les cellules sanguines, les articulations ou les méninges. Les maladies touchant les articulations se manifestent par de la fièvre, une raideur ou de grandes difficultés à se déplacer ; les articulations peuvent vous apparaître gonflées, chaudes et douloureuses. La méningite immunitaire se manifeste également par de la fièvre, une démarche très précautionneuse et un port anormal de l’encolure (raideur cervicale, douleur cervicale).

L’infectiologie est la discipline qui concerne les maladies infectieuses qu’elles soient virales, bactériennes, fongiques ou parasitaires. La présentation clinique dépend de la nature, de la localisation et de l’étendue de cette infection. En grande majorité un syndrome fébrile est observé.

La médecine interne est une spécialité vétérinaire reconnue qui concerne plusieurs disciplines bien définies (Endocrinologie, Uronéphrologie, Pneumologie, Gastro-entérologie) mais qui s’intéresse aussi aux maladies hématologiques, immunitaires et infectieuses.

Informations pratiques spécifiques

De nombreuses maladies hématologiques, immunologiques ou infectieuses requièrent une hospitalisation notamment en cas d’anémie ou de fièvre importantes, afin de réaliser le plus rapidement l’ensemble des examens complémentaires justifiés et d’instaurer au plus tôt le traitement approprié. Parmi les examens complémentaires, certains nécessitent une anesthésie générale ; il s’agit des ponctions de la moelle osseuse, du liquide synovial ou du liquide cérébro-spinal. En cas d’anémie sévère, l’hospitalisation en soins intensifs peut être requise afin de procéder à une transfusion.

Pour préparer au mieux la consultation, il est préférable de laisser votre animal à jeun depuis la veille au soir (eau autorisée durant la nuit) et de vous munir de l’ensemble des analyses éventuellement déjà effectués par votre vétérinaire.  Si vous le souhaitez, celui-ci sera tenu informé de la démarche proposée et du diagnostic final.

 

Les consultants

 

Dr G. Benchekroun, Enseignant chercheur

Dr M. Canonne, Enseignant chercheur

Dr C. Maurey Guenec, Enseignant chercheur

Dr V. Fabres, résidente ECVIM en médecine interne

Dr M. Ménard, résidente ECVIM en médecine interne

 

Les examens spécifiques
  • Ponction articulaire
  • Ponction de liquide céphalo-rachidien
  • Ponction de moelle osseuse
  • Recherche de maladies transmises par les tiques (chien) ou les puces (chat)

 

Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de navigation et de fournir des fonctionnalités supplémentaires.