L'EnvA

L'EnvA demain

L'Ecole nationale vétérinaire d'Alfort est âgée de plus de 250 ans mais, forte de son histoire, elle aborde le futur en se restructurant pour s'adapter, tout comme elle le fit à maintes reprises par le passé. Elle a engagé une profonde restructuration qui accompagne ses mutations pédagogiques, scientifiques et cliniques, tout en cherchant à allier patrimoine et modernité.

Des sites évolutifs

Les derniers aménagements de l'école démontrent sa capacité à s'adapter aux besoins présents et futurs :

- rénovation des logement étudiants sur le campus pour loger 80% des étudiants,

- construction du Centre d'imagerie et de recherche sur les affections locomotrices équines (Cirale) en 1999, à Goustranville (Calvados, Normandie)

- première extension en 2005 du Cirale
- rénovation du Musée Fragonard en 2008,

- construction et ouverture en octobre 2009 d'un bâtiment unique Centre Hospitalier Universitaire Vétérinaire (ChuvA) Animaux de compagnie.

- construction et ouverture en novembre 2015 du bâtiment Camille Guérin accueillant entre autres la plate-forme BioPôle dédiée aux analyses biologiques.

- construction du siège de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) en 2016

- construction de l'unité d'imagerie sectionnelle au Cirale en Normandie (2018)


Une nouvelle dynamique pour l'EnvA

- Sur le site de Maisons-Alfort - 

L’EnvA vit un moment particulièrement fort de son histoire. Elle est engagée depuis une vingtaine d’années dans un processus qui la transforme en profondeur et qui lui permettra de proposer les meilleures conditions de travail aux étudiants, aux enseignants, et chercheurs, à ses personnels, aux visiteurs et à ses partenaires. Depuis 2014, ce processus s'est accentué sur son site historique de Maisons-Alfort grâce au Contrat de plan État Région (CPER) porté par le Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation et la Région Île-de-France.

logo partenaires CPER

Il a permis la rénovation du bâtiment Henri Bouley permettant d'accuellir l'ensemble des cliniciens "carnivores et équidés" et la construction de trois bâtiments : l'un dédié à nos hôpitaux des animaux de production et des animaux sauvages (bâtiment Edmond Nocard ouvert fin 2019), l'un consacré à la recherche (Auguste Chauveau, ouvert en janvier 2020) et le dernier dédié à l'enseignement, la formation continue et l'administration (l'Agora, prévue pour fin 2021).  

20191109 105132 copie 20200127 153319 copie BD

En parallèle, le site s'apprête à accueillir de nouveaux partenaires qui feront d'Alfort un véritable campus au cœur de l'ïle-de-France. Ainsi, dès 2021, l'Office natonal des forêts intégrera son nouveau siège avec 350 personnes. La construction du bâtiment est prévu pour débuter en 2020.

>>> À lire : signature de la promesse de bail ONF/EnvA
>>> À lire : voici ce à quoi ressemblera le siège de l'ONF

D'ici 2025, d'autres institutions du monde agricole rejoindront l'EnvA pour créer un pôle dédié à cette activité.





Le Schéma Pluriannuel de Stratégie Immobilière de l’Ecole repose sur quatre axes principaux :
Enseignement
Disposer d’un pôle d’enseignement moderne dans le domaine des animaux de production et de la santé publique.
Recherche
Structurer le pôle recherche
autour du Centre de Recherche BioMédicale, dont l’extension permettra de rassembler les activités de recherche en physiopathologie.
Cliniciens
Rassembler les cliniciens et personnels
du Département d’Elevage et Pathologie des Equidés et Carnivores au sein du bâtiment Bouley.
Pôle enseignement
Créer un véritable pôle destiné aux activités d’enseignements
(avec amphithéâtres et espaces de travail pour les étudiants) et à l’administration. Celui-ci sera situé en plein cœur du campus.
 

 - Le pôle équin normand de l'EnvA -

Le site de Goustranville qui accueille aujourd'hui le centre d'imagerie et de recherche sur les affections locomotrices équines (Cirale) poursuit son développement. Situé en plein cœur d’une région d’élevage, ce nouveau pôle équin permettra à l’EnvA de disposer d’un outil complet et performant d’enseignement, de recherche et de diagnostic.

Kinésia

67902862 2377535679233366 3849024406479175680 o

Le centre Kinésia, un équipement unique en son genre dédié à la physiothérapie et à la rééducation du cheval, ouvre ses portes à l’automne 2019. L’objectif est de développer des travaux de recherche sur les méthodes de remise en condition des chevaux et de proposer au patient une plateforme de réhabilitation innovante.
Kinésia sera ainsi équipé d’une piscine circulaire panoramique permettant de filmer les mouvements des chevaux pendant la nage, et d’un puissant tapis roulant immergé avec possibilité d’étudier la locomotion du cheval au pas et au trot à travers ses parois vitrées spécifiques et le développement de capteurs connectés.

>>> À lire : nos projet d'envergure au Cirale

Ce projet est cofinancé par le syndicat mixte Normandie Equine Vallée, le Fonds Eperon et l'État français.

Le campus équin international

À l'horizon 2023, l'hôpital des équidés de l'EnvA rejoindra Goustranville. Ce projet, fruit de la collaboration entre la Région Normandie, le Département du Calvados et l’École prévoit : la construction d’un hôpital équin, de logements pour une centaine d’étudiants et de chercheurs, d’un amphithéâtre connecté et d’un espace de vie et entrepreneurial.


Piloté par le syndicat mixte Normandie Equine Vallée, ce vaste projet de développement doit notamment permettre l’accueil du Centre hospitalier universitaire vétérinaire Equin de l'Ecole nationale vétérinaire d'Alfort (EnvA). Il sera financé à hauteur de 30 millions d’euros par la Région et de 1,5 million d’euros par le Département. Le fonds Eperon, l’Etat et les fonds européens seront aussi sollicités. L’ouverture du campus est prévue pour la rentrée de septembre 2023.

Ciralde demain 2Crédit : Agence Jean Amoyal/Groupe Franc Architectures - Logement étudiants

L’agence Jean Amoyal - GROUPE FRANC ARCHITECTURES aura en charge la maitrise d’œuvre architecturale des travaux d’agrandissement du site. Avec l’acquisition de 16 hectares supplémentaires réalisée par la Région et la construction de nouveaux locaux sur 6 500 m2, le projet va générer le doublement des surfaces sur le site de Goustranville. Il permettra ainsi l’accueil de plus de 250 personnes à l’horizon 2023, contre une cinquantaine actuellement.

D’un montant estimé à près de 35 millions d’euros, le projet prévoit notamment :
- la construction d’un hôpital vétérinaire dédié à l’équin ;
- la construction d’un amphithéâtre connecté et immersif qui permettra de réaliser des enseignements cliniques à distance ;
- la construction d’une salle travaux pratiques pour les étudiants ;
- la construction de 100 logements étudiants et de logements de fonction ;
- la construction d’un « espace vie entreprenariat » qui comprendra des bureaux, des espaces de co-working, des surfaces d’exposition, des espaces de restauration et convivialité ;
- la réhabilitation et l’extension de locaux dédiés à la recherche pour l’ANSES.

phpThumb generated thumbnailjpgCrédit : Agence Jean Amoyal/Groupe Franc Architectures - Le futur centre hospitalier universitaire vétérinaire équin de l'EnvA


>>> En savoir + : nos projets d'envergure

>>> À lire : le conseil d'administration vote le transfert de la clinique équine vers la Normandie en 2023

Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de navigation et de fournir des fonctionnalités supplémentaires.