Unités de recherche

BIPAR

Biologie moléculaire et immunologie parasitaires
Présentation

L’unité a été créée en 1999 par le regroupement de trois équipes : une équipe de bactériologie de l’EnvA, une unité INRA et une unité propre de Parasitologie de l’ANSES (anciennement AFSSA, CNEVA).

L'Unité Mixte de Recherche (UMR) "Biologie moléculaire et immunologie parasitaires" (BIPAR) est actuellement constituée de trois équipes transversales de recherche.

L’importance et l’impact croissant des agents zoonotiques sur la santé publique, et pour certaines sur le plan économique justifient que l’on y consacre des efforts conséquents. Outre celles présentes de longue date en France, d’autres y sont émergentes ou à risque d’émergence.

 

EN SAVOIR PLUS

  www6.inra.fr/bipar

Direction et contacts :

Directrice : Nadia Haddad
  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Directrice ajointe : Isabelle Vallée
  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Directeur ajoint : Henri-Jean Boulouis
   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
   Secrétariat : +33 1 49 77 28 12

Organigramme :

Télécharger le fichier
  

Crédit : unité BIPAR

Thèmes de recherche 

Les agents pathogènes étudiés dans l’UMR sont partagés entre l’homme, les animaux domestiques et la faune sauvage. De ce fait, plus que jamais, la biologie et l’écologie des agents zoonotiques et les bases de leur virulence sont au cœur des projets de l’UMR BIPAR avec comme objectif global de contribuer à la protection de la santé publique, dans la droite ligne des concepts “One Health” et de "l’écologie de la santé" développés par l’OMS, l’OIE et la FAO. Une des priorités thématiques du projet Horizon 2020 porte également sur la surveillance et le contrôle intégré vis-à-vis des maladies animales infectieuses et parasitaires, et notamment des zoonoses émergentes, par une meilleure compréhension des interactions hôte-agents pathogènes, de la surveillance, du diagnostic et du traitement.

BIPAR 3

Puce pour le dépistage haut débit des agents pathogènes

 

 Le Laboratoire National de Référence (LNR) "Parasites transmis par les aliments", l’antenne Trichine du LCSV et le Centre Collaborateur OIE [1] "Parasites Zoonotiques transmis par les Aliments" sont intégrés dans l’unité propre ANSES BIPAR pour tout ce qui concerne les activités de référence et d’appui scientifique et technique. Les activités de recherche et développement en lien avec les activités de référence sont développées au sein de l’UMR BIPAR.

[1] Centre Collaborateur OIE (Organisation Mondiale de la Santé Animale) "Parasites Zoonotiques transmis par les Aliments", Région Europe. 

BIPAR bandeau

Trichinella spiralis
Crédit : LNR Parasite UMR BIPAR

 

BIPAR 4

Ixodes ricinus
Crédit : S. Bonnet / L. Simo

 

Partenaires

Partenaires institutionnels

  • EnvA
  • Anses
  • INRA
     

     

    Joint Research Unit in “Molecular biology and immunology of parasitic diseases”
    (Anses-EnvA-INRA; Head: N. Haddad)

    This Unit in parasitology and bacteriology particularly investigates food-born-parasites and tick-born infectious diseases. The aim is to improve knowledge of the transmission pathway of parasitic and infectious diseases, as well as the understanding of interaction between host, vector and infectious agents. The ultimate goal is to better detect infectious agents in order to improve the early detection of such diseases and ultimate treatment and prevention.

     

     

    Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de navigation et de fournir des fonctionnalités supplémentaires.