Recherche : Présentation

Recherche : Présentation

Endiguer les maladies animales

Face au défi d'une médecine vétérinaire constamment confrontée aux enjeux sociétaux des maladies animales connues ou furtives, l'EnvA déploie une activité de recherche pluridisciplinaire qui vise à fournir aux instances publiques et aux vétérinaires des données scientifiques fiables et renouvelées pour dépister, surveiller, prédire, prévenir et traiter les maladies animales de toutes origines.

Lire la suite ...

Depuis sa création en 1766, l'EnvA s'est engagée dans la voie de la connaissance scientifique de la biologie et des maladies qui touchent les animaux pour mieux les contenir. Ainsi, Henri Bouley, enseignant et chercheur à l'EnvA au XIXe siècle, soutint indéfectiblement Louis Pasteur et l'aida à promouvoir les règles fondatrices de l'aseptie, toujours au cœur de nos vies et de la pratique quotidienne des vétérinaires.
Le spectre des maladies qui touchent les animaux sauvages, d'élevage, de compagnie ou de sport est large, en raison de la diversité des espèces animales cibles, de l'origine de la maladie, des mécanismes pathogènes et de la réponse individuelle des animaux à la maladie ou aux outils médicaux déployés pour la traiter.
Les causes majeurs des maladies sont les bactéries, parasites, champignons et virus pathogènes, transmis par l'environnement, les congénères ou des vecteurs intermédiaires largement dominés par les arthropodes (tiques, insectes). En raison du réchauffement climatique, les zones d'habitat de ces vecteurs s'étendent et leur population augmente. Parallèmement, on observe une émergence constante de nouveaux agents pathogènes consécutive à leur aptitude évolutive à muter, de façon spontanée ou induite par l'environnement.
Combiné à la transformation naturelle ou dépendante à l'activité humaine de l'environnement, l'allongement de la durée de vie individuelle permis par les soins prodigués favorise chez nos animaux de compagnie la survenue de maladies complexes jusque là moins visibles ou jugées moins prioritaires.
Le décryptage du génomes des principales espèces animales permet de répertorier les variations génétiques potentiellement responsables de maladies ou de réponse différenciée aux agents pathogènes et aux traitements mis en œuvre. Enfin, certaines maladies sont directement liées à la pratique athlétique, en particulier celle des animaux de sport. 

Etudier les animaux pour les soigner et contribuer à leur bien-être

Endiguer les maladies, c'est apporter du mieux-être aux animaux malades ou prédisposés à le devenir.
L'EnvA développe une recherche pour accroître nos connaissances objectives sur les maladies des animaux et leur comportement normal, dont le respect contribue à leur bien-être.

Lire la suite ...

Grâce à ses recherches, de nombreux traitements sont proposés pour traiter les maladies chroniques animales, telles que les affections locomotrices, neuromusculaires ou cardiaque. Afin d'améliorer le bien-être des animaux, des recherches visent aussi à les stimuler positivement, en prenant en compte leurs besoins élémentaires mieux identifiés via l'enrichissement ciblé de leur environnement matériel et humain.
Ce renouvellement des pratiques produit des améliorations rapides et louables, applicables en condition d'élevage, à nos côtés ou lors du moment particulier que représente la consultation médicale, potentiellement stressante pour l'animal.

Préserver la sécurité alimentaire, améliorer la santé humaine

L'EnvA adhère pleinement au concept "One world, one health!", de plus en plus partagé internationalement et mêlant de plus en plus de disciplines scientifiques. L'unicité affirmée est fondé sur le principe que notre santé, celle des animaux et de notre environnement sont intimement liées et qu'il convient de les aborder ensemble.

Lire la suite ...

L'homme consommateur de viande, de produits laitiers ou d'œufs issus d'animaux malades ou infectés peut ingérer les agents pathogènes et devenir lui-même malade. Ainsi La maîtrise des maladies animales et la sortie du circuit alimentaire des animaux à risque est essentielle pour garantir l'innocuité des aliments d'origine animale. L'EnvA mène des recherches sur l'amélioration de la détection des agents pathogènes et des animaux à risque.
En parallèle, des générations de chercheuses et de chercheurs ont comparé depuis plusieurs siècles la forme, le fonctionnement, le développement embryonnaire et le patrimoine génétique des animaux et des hommes pour aboutir à l'évidence que nous sommes tous apparentés au travers d'une évolution commune. De cette réalité indéniable, il découle qu'hommes et animaux partagent des mécanismes de fonctionnement biologique qui, lorsqu'ils sont très proches et dysfonctionnent, produisent des maladies similaires. Nous pouvons ainsi être sensibles et atteints par les mêmes agents pathogènes, les mêmes maladies génétiques, cancéreuses, immunes ou neurodégénératives. L'EnvA développe une intense recherche sur la caractérisation chez les animaux de l'origine, du développement et des mécanismes qui conduisent à ces maladies ou visent à les contrer, depuis les molécules élémentaires jusqu'à l'organisme entier. De cette connaissance, il découle des pistes de traitements innovants, testés chez les animaux qui en bénéficient avant l'homme, traité si les résultats chez l'animal sont encourageants.
Via des mesures de santé publique ou à l'échelle individuelle au travers d'innovations en médecine personnalisée, l'EnvA est ainsi pleinement engagée dans la médecine comparée et translationnelle pour relever ce défi du mieux-être pour tous, animaux et humains.

Une recherche biomédicale pour comprendre et guérir, durablement

Transmise à nos étudiants par les enseignants de l'EnvA qui sont également chercheurs, la démarche scientifique qui prévaut sur notre campus garantit la pérennité d'une médecine de pointe, rigoureuse, constamment renouvelée et de plus en plus préventive, au bénéfice des générations futures d'animaux et des patients humains.

L'EnvA au cœur d'un réseau synergique de recherche innovante

Pour atteindre ses objectifs de recherche, l’EnvA dispose de plateformes d’appui scientifique et technique de haut niveau dans ses thèmes d’intérêt et sur un très haut potentiel de recherche clinique vétérinaire. La puissance de la synergie interdisciplinaire est également amplifiée par des partenariats ciblés, externes, universitaires et privés qui permettent d'aller chercher les meilleures compétences, où qu'elles se trouvent.

Lire la suite ...

Les travaux communs menés au sein d'unités de recherche associant plusieurs partenaires garantissent un échange constant de connaissances et de compétences larges, au bénéfice de projets de recherche originaux et plus ambitieux.

By its own missions, the EnvA is conducting research in the main fields of veterinary sciences.

A first research axis is devoted to animal infectious and zoonotic diseases while the second axis regards muscular, locomotor and reproduction biology and medicine.

On the one hand, the study of infectious diseases is of major importance regarding the biology and transmission pathways of viruses, bacteria and parasites which are present in animals and foodstuffs potentially transmissible to humans. On the other hand, the research in physiopathology is critical to offer new diagnostic tools and therapeutic strategies in locomotor, muscular and reproductive or developmental diseases.

All these research activities open promising perspectives for both animal and human medicines. This is directly linked to the “one world-one health initiative”, which was even already applied by Louis Pasteur who worked in the EnvA during the 19th century.

The original strategy of the EnvA is supported by several joint research units co-supervised with French research institutes (INRA, INSERM, CNRS), regulatory agency (ANSES) and universities (UPEC, College of Medicine). This offers a unique opportunity of collaboration between scientists from different topics including veterinarians, agronomists, basic scientists, pharmacists and medical doctors. This is the ideal scientific network to offer original solutions and innovations to the incredible challenges that the veterinarians will need to overcome in the next decades over the world.

Beyond its own fundamental research units, the EnvA also offers important support to its own community but also to national and international partners, including:

  • A unique Hospital (CHUVA), with an original institute devoted to clinical research (IRCA)
  • A biomedical research centre (CRBM)
  • A clinical biology and pathology laboratory
  • An immunology and molecular biology platform.

 

 

Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de navigation et de fournir des fonctionnalités supplémentaires.