Bien-être animal et innovation thérapeutique

Certains chats se grattent abusivement en région cervico-faciale, engendrant une dermatite sévère pouvant conduire à une décision d’euthanasie pour raison médicale.

Les équipes de dermatologie et d’éthologie de l’EnvA se sont associées pour identifier une des causes de ce grattage excessif et la traiter.

A partir d’un panel d’une cinquantaine de chats, dont 13 atteints, elles ont identifié et quantifié que les chats atteints vivaient dans un environnement défavorable à leur bien-être. Chez les 12 chats dont les propriétaires ont pu suivre les conseils des vétérinaires spécialisés en médecine du comportement, le grattage excessif maîtrisé a permis une cicatrisation des lésions en 15 jours, sans recours à des médicaments.

Cette étude met en valeur tout l’intérêt de la connaissance des besoins comportementaux de nos animaux de compagnie pour leur éviter de souffrir inutilement d’affections évitables, dans ce cas fort heureusement très rapidement réversibles en modifiant l’environnement des animaux.

DermatiteAvant

Avant  traitement

dermatiteApres15 jours après traitement

Crédits Photos : Dr Cochet-Faivre /
et propriétaire du chat !
 

 

 

Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de navigation et de fournir des fonctionnalités supplémentaires.