Faune sauvage : de nouvelles structures

L’association Faune Alfort, en partenariat avec l’EnvA, avec le soutien du Conseil départemental du Val-de-Marne (94) et de la Ville de Chennevières (94), renforce son activité de prise en charge de la faune sauvage. De nouvelles infrastructures vont ouvrir leurs portes dans les prochaines semaines et prochains mois.

6 000 animaux sauvages accueillis en 2018. Deux fois plus qu’il y cinq ans. Le centre d’accueil de la faune sauvage de l’EnvA est désormais le plus important centre de soin de ce type en France. Pour faire face à ce besoin croissant de prise en charge de la faune sauvage (oiseaux, petits mammifères), l’association Faune Alfort, en partenariat avec l’EnvA, fait évoluer et grandir ses infrastructures.

Buse variable contention

Grâce aux soutiens essentiels du Conseil départemental du Val-de-Marne (94) et de la Ville de Chennevières, deux nouveaux sites vont ouvrir leurs portes prochainement :

• un centre dédié à l’accueil des jeunes orphelins depuis le 1er avril à Chennevières (94), dans le Fort de Champigny. Ce lieu, mis à disposition par la commune dans le cadre d’une convention avec l’association, permettra d’assurer la prise en charge des jeunes individus en été et d’assurer de bonnes conditions d’hibernation, particulièrement des hérissons, en hiver. L’installation des locaux est en cours de finalisation. Faune Alfort recherche actuellement des bénévoles. Le site sera opérationnel dès l’été 2019 et montera en puissance au fil des mois.

• des volières à Mandres-les-Roses (94) : ces installations seront construites sur un terrain concédé par le département du Val-de-Marne à Faune Alfort. Elles permettront la réhabilitation des animaux dans ces enclos. Ils pourront y reprendre des forces avant d’être relâchés. Il s’agira de grands rapaces, d’échassiers, de petits oiseaux et d’oiseaux d’eau ainsi que de mammifères (marcassins, renards, fouines…). Ouverture prévue pour 2020. Une cagnotte sur la plateforme Ulule lancée par Faune Alfort a permis de récolter 30 000 euros pour la réalisation des travaux, avec le soutien des grandes fondations et associations de la protection animale.

58549747 2345916012106350 5385889474515304448 n

En parallèle, dans le cadre de la transformation du site de Maisons-Alfort de l’EnvA, 200m² à l’intérieur du tout nouveau bâtiment Nocard, en cours de construction, permettront d’accueillir ce qui deviendra le nouveau centre hospitalier universitaire vétérinaire dédié à la faune sauvage.

Faune Alfort est un partenaire majeur de l’EnvA, deux structures essentielles à la prise en charge des espèces sauvages, grâce à la mobilisation d’un grand nombre de bénévoles, dont nos étudiants font partie. Une activité essentielle, dans un contexte de fragilisation de la biodiversité liée au réchauffement climatique, mais aujourd’hui assurée sans ressources financières nouvelles, à terme indispensables pour la péréniser. 85% de ces animaux sont des oiseaux

 
Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de navigation et de fournir des fonctionnalités supplémentaires.