Innovation scientifique : «Encefa» rejoint notre nouvelle plateforme de recherche

L’École nationale vétérinaire d’Alfort est heureuse d’accueillir au sein de sa nouvelle plateforme de recherche, le bâtiment Auguste Chauveau, la start-up «Encefa» pour développer un partenariat scientifique prometteur en terme d’innovation et de recherche sur les maladies neurodégénératives et inflammatoires.

iStock 1053434168 copie

Un nouveau partenaire scientifique rejoint le campus de l’École nationale vétérinaire d’Alfort. La start up «Encefa» a intégré, en juin, les locaux de notre plateforme dédiée à la recherche au sein du tout nouveau bâtiment Auguste Chauveau. Créée en 2016, l’entreprise était préalablement incubée au sein de l’Institut du Cerveau – Hôpital de la Pitié Salpêtrière.

«Encefa», c’est ?

L’entreprise est à l’origine d’un brevet sur une immunothérapie, un anticorps, ciblant la protéine CD38. Quand elle s’exprime, CD38 a différentes fonctions et activités, notamment l’ajustement de la quantité de NAD, une petite molécule dont la baisse de la concentration sanguine a été associée au vieillissement des cellules et à des maladies. L’anticorps développé permet de renforcer la production de NAD mais aussi d’activer le «nettoyage» des neurones et du système immunitaire. Il permet de réduire la mort des neurones en évitant l’accumulation en son sein de débris toxiques et en agissant sur le cycle inflammatoire. Les affections ciblées par ce traitement original sont prioritairement les maladies neurodégénératives (maladie de Parkinson, maladie d’Alzheimer, sclérose latérale amyotrophique…) mais aussi les myopathies à composante inflammatoire, en particulier la dystrophie de Duchenne.

Un partenariat prometteur

Ce partenariat scientifique s’annonce stimulant et prometteur. «Encefa» travaillera en étroite relation avec notre équipe de recherche de biologie du système neuromusculaire (BNMS) afin de réaliser des essais pré-cliniques de cet anticorps, au sein de l’Institut Mondor de Recherche Biomédicale. «Encefa» profitera ainsi de l’expertise des équipes de l’EnvA qui pourront jouer un rôle d’accélérateur dans cette recherche de thérapie innovante pour l'espèce humaine et les chiens de compagnie. 

Cette arrivée d’un nouveau partenaire prolonge une action d’incubation sur notre campus de biotechnologies au profit d’une santé globale, que l’ouverture de la plateforme Chauveau amplifie.

>>> Téléchargez le communiqué

Pour en savoir + : 
>>> Notre équipe BNMS
>>> Encefa
Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de navigation et de fournir des fonctionnalités supplémentaires.