Les étudiants à la rencontre des professionnels de la filière porcine


Chaque année, les étudiants des écoles nationales vétérinaires désireux d’approfondir leurs connaissances dans la filière porcine se retrouvent en Bretagne.

CC
Deux semaines de perfectionnement sont proposées aux étudiants en dernière année, avec au programme, des visites d’élevage et un itinéraire riche de rencontres à travers la région.

La semaine dernière, les étudiants d’Alfort, Nantes et Toulouse ont pu échanger avec des professionnels sur des thématique variées telles que la conduite et l’élevage des animaux, la gestion de leur bien-être, et connaître plus précisément le métier de vétérinaire dans la filière porcine.

Ils ont travaillé autour de problématiques sanitaires et techniques et se sont penchés sur un cas réel, un problème d’anorexie et d’hyperthermie sur des truies dans un élevage, pour lequel ils ont proposé des pistes de travail.

C’était aussi l’occasion de parler de « datas » et de comprendre leur utilité dans l’approche diagnostique et la gestion de ces élevages. Très nombreuses et informatives, elles présentent toutefois des limites qu’il est indispensable d’appréhender avant d’aborder l’analyse de ces données.

NE2

Ces étudiants en fin de cursus peuvent ensuite poursuivre leur spécialisation en se rendant au congrès de l’Association Française de Médecine Vétérinaire Porcine, les 30 novembre et 1er décembre prochains à Rennes, et à travers un ou plusieurs stages, notamment dans des structures vétérinaires spécialisées en médecine vétérinaire porcine.


Aujourd’hui, 150  à 200 vétérinaires exercent de manière directe ou indirecte dans la filière porcine.