frzh-CNenes

Publications - L'EnvA apporte de nouvelles connaissances sur les NAC

L'EnvA accompagne le développement des connaissances sur les nouveaux animaux de compagnie (NAC). Le service dédié aux reptiles, petits mammifères et aux oiseaux au sein de l'hôpital des animaux de compagnie de l'EnvA propose en ce début d'année une publication consacrées aux lapins de compagnie et notamment à l'articulation de la mâchoire.



2022 02 11 Publications 25


Gestion conservatrice réussie d'une luxation bilatérale de l'articulation temporomandibulaire chez un lapin de compagnie (Oryctolaguscuniculus)Journal of Exotic Pet Medicine

Contexte
Le traitement de la luxation de l'articulation temporomandibulaire chez le lapin est peu documenté. Cette articluation est la jonction entre l’os temporal, un os du crâne, et la mâchoire inférieure.

Description du cas
Un lapin mâle d'un an a été présenté pour une histoire d'anorexie de cinq jours suite à un incident traumatique. L'examen physique a révélé un prognathisme mandibulaire. Le lapin ne pouvait pas bouger sa mâchoire et mastiquer. Une tomographie crânienne (CT) a révélé une dislocation bilatérale de l'articulation temporomandibulaire. Une réduction fermée a été tentée, mais sans succès.

Les vétérinaires ont opté pour une gestion conservatrice et placé une sonde d'oesophagostomie pour fournir un soutien nutritionnel. Quatre semaines plus tard, le lapin était capable de manger des granulés. Le tube d'oesophagostomie a été retiré six semaines après la présentation initiale. Des parages dentaires réguliers ont été effectués toutes les cinq à six semaines pour gérer la malocclusion dentaire secondaire. Quatorze mois après la présentation initiale, un nouveau scanner de contrôle a montré une réduction de la dislocation de l'articulation temporomandibulaire des deux côtés.

Conclusion et pertinence du cas
Le service rapporte ici une gestion réussie à long terme d'une dislocation temporomandibulaire traumatique chez un lapin. Ce cas illustre le fait qu'en cas d'échec de la réduction d'une dislocation bilatérale de l'articulation temporomandibulaire, un traitement conservateur utilisant un tube d'oesophagostomie pour une alimentation de soutien peut être une option viable.

Successful conservative management of a bilateral temporomandibular joint dislocation in a pet rabbit (Oryctolaguscuniculus), Journal of Exotic Pet Medicine

Background
Treatment for temporomandibular joint dislocation in rabbits is poorly documented.

Case description
A 1-year-old male rabbit was presented for a 5-day history of anorexia following a traumatic incident. On physical examination, mandibular prognathism was noted. The rabbit could not move its jaw and masticate. A skull computed tomography (CT) revealed a bilateral temporomandibular joint dislocation. A closed reduction was attempted but was unsuccessful. We opted for conservative management and placed an esophagostomy tube to provide nutritional support. Four weeks later the rabbit was able to eat pellet. The esophagostomy tube was removed six weeks after the initial presentation. Regular dental trimmings were performed every 5 to 6 weeks to manage the secondary dental malocclusion. Fourteen months after the initial presentation, a recheck CT scan showed reduction of the temporomandibular joint dislocation on both sides.

Conclusion and case relevance
Here, we report a successful long-term management of traumatic temporomandibular dislocation in a rabbit. This case illustrates that also in case of unsuccessful reduction of a bilateral temporomandibular joint dislocation, conservative management using an esophagostomy tube for supportive feeding could be a viable option.