frzh-CNenes

Une étudiante d'Alfort défile sur les Champs-Élysées à Paris


Une étudiante vétérinaire de l'EnvA, en sixième année, a défilé sur les Champs-Élysées, à Paris, le 14 juillet 2022, pour la fête nationale. Retour sur ce moment hors du commun pour Lucie.

thumbnail Image3

Une journée qu'elle n'est pas près d'oublier ! Lucie, étudiante en sixième année à l'EnvA, a parcouru les Champs-Élysées, à Paris, le 14 juillet dernier, à l'occasion de la fête nationale. Habillée de son uniforme de cérémonie, cette membre de la promotion 2023, a arpenté la prestigieuse avenue aux côtés de quelques camarades engagés comme elle dans la formation des vétérinaires des armées. Une marche au pas, cadencée, jusquà la tribune présidentielle, à proximité de la foule venue applaudir les militaires, pompiers, policiers, missionnaires... "C'était une journée sensationnelle", se souvient, fière et émue la future vétérinaire.

"Lors du défilé... Que d'émotions ! Je n'arrivais pas à me retenir de sourire. Une immense fierté, évidemment, beaucoup de bonheur et le sentiment d'être vraiment à ma place. C'était un grand honneur de défiler auprès de mes camarades futurs médecins militaires" se souvient-elle. "Mes parents, ma sœur, ma tante et mon amoureux ont eu la chance d'obtenir une place dans les tribunes. Ils étaient aux premières loges, d'autant plus qu'ils étaient du bon côté pour me voir ! Une sacrée expérience pour eux également. Sans oublier tous mes copains qui m'avaient demandé où j'étais positionnée afin de pouvoir tenter de me repérer à la télévision".


thumbnail Image


thumbnail Image4

 

Un engagement et un cursus adapté

Lucie a intégré l'armée en août 2020, alors en troisième année, après un concours organisé par l'École de Santé des Armées ouvert aux étudiants vétérinaires de la troisième à la sixième année (épreuves de sport, d'anglais et entretien de motivation). Désormais militaire de carrière, l'armée finance ses études vétérinaires.

Si la jeune étudiante poursuit ses études de médecine vétérinaire de façon classique à l'école d'Alfort, elle est rattachée aux Ecoles Militaires de Santé de Lyon-Bron, où elle a déjà effectué deux formations militaires, au cours des étés 2020 et 2021 : apprentissage de la marche au pas, de l'ordre serré, du tir au fusil d'assaut et au pistolet automatique, tactique de combat, marches nocturnes, communication radio, sauvetage de victimes au combat... Dans ce cadre, elle évolue aux côtés des élèves médecins militaires. 

thumbnail Image2

Après le diplôme

Une fois diplômée de l'EnvA, Lucie suivra une année d'école d'application au Val-de-Grâce (Paris) pour se former spécifiquement au métier de vétérinaire militaire. À la fin de cette année d'étude et de stage, elle connaîtra son affectation, dans les Armées de Terre, de l'Air et de l'Espace, la Marine ou Gendarmerie, selon les besoins du corps en France. "Nos missions varient entre la santé animale des chiens et des chevaux militaires et la santé publique. Nous sommes aussi amenés à être déployés sur les théâtres d'opérations extérieures notamment pour les missions de santé publique", détaille-t-elle.

Actuellement, deux étudiantes de l'EnvA sont engagées dans l'armée. En France, l'Armée compte environ 75 vétérinaires militaires.