Des projets de l’EnvA sélectionnés par l’Agence nationale de la recherche

L’Agence nationale de la recherche (ANR) a rendu publics début octobre les projets sélectionnés dans le cadre de son « Appel à projets générique 2020 ». Parmi eux, trois projets coordonnés par des enseignants-chercheurs de l’EnvA.

ANR AAPG 2020

Trois projets coordonnés par des enseignants-chercheurs de l’EnvA sélectionnés par l’ANR, Agence nationale de la recherche, dans le cadre de son appel à projet annuel ! L’organisme référence a rendu publique cette sélection début octobre 2020 permettant à chacun des lauréats de bénéficier de subsides complémentaires. La conception de capteurs dédiés à la santé équine, la lutte contre les séquelles provoquées par les arrêts cardiaques, la résistance des éléphants de mer à l’hypothermie et au manque d’oxygène figurent donc parmi les projets proposés par Alfort et retenus.

CAPT-ESE* : développer des capteurs pour athlètes équins

L’objectif général du projet CAPT-ESE* est le développement et l’application de capteurs embarqués spécifiques pour l’athlète équin, outils d’aide à la gestion de l’entrainement dans le cadre de la prévention, du diagnostic précoce et du traitement des affections locomotrices du cheval. Pour cela, une gamme complète d’objets connectés munis de capteurs biomécaniques et physiologiques (accéléromètres, gyroscopes, gps, température cutanée, fréquence cardiaque…) sera incorporée dans le harnachement (selle, sangle, guêtres) du cheval et placés sur le cavalier. Un système complètement intégré, dont la mise en œuvre doit être la plus simple et la plus rapide possible au sein d’un matériel adapté, sera développé pour mesurer de façon objective des paramètres locomoteurs et physiologiques qui permettront aux cavaliers, entraineurs et vétérinaires d’évaluer, de contrôler et de suivre l’activité sportive de leurs chevaux.

Un intérêt renforcé par le travail en milieu aquatique pour l’entraînement et la rééducation fonctionnelle - c’est ce que propose aujourd’hui le pôle normand de l’EnvA avec Kinésia – et par la gestion non médicamenteuse des lésions vertébrales par l’adaptation de l’activité sportive du cheval et la monte du cavalier.
La collaboration avec l’entreprise LIM (et ses marques de sellerie haut de gamme, dont CWD) permettent d’envisager la commercialisation de ces objets connectés.

Le projet CAPT-ESE est coordonné par le Pr Henry Château et bénéficie d’un financement par l’ANR de 780 000 euros.

ASTRAL : favoriser la survie des neurones après l’arrêt cardiaque

L'objectif du projet ASTRAL est d'étudier le rôle d'une population particulière de cellules du cerveau, les astrocytes, dans les dommages cérébraux induits par l'arrêt cardiaque. Les astrocytes jouent un rôle central dans le soutien et la survie des neurones et l’équipe estime que ce type de cellule connaît une crise métabolique très intense après l'arrêt cardiaque avec des dommages qui se répercutent aux neurones.
Afin de protéger les neurones, ASTRAL envisage de tester et d'utiliser une molécule pour ralentir leur métabolisme afin d'éviter cette crise et ainsi de protéger la fonction neurologique après un arrêt cardiaque.

Le projet ASTRAL, coordonné par Matthias Kohlhauer, est financé à hauteur de 214 000 euros par l’ANR.

HYPO2*** : comprendre la résistance des éléphants de mer à l’absence d’oxygène

Une hypoxie cérébrale (un manque d'apport en oxygène au niveau du cerveau) peut entrainer des séquelles neurologiques irréversibles chez l’humain. A contrario, les phoques en plongée présentent une tolérance physiologique exceptionnelle au manque d’oxygène. Les Eléphants de mer austraux, plongeurs de l’extrême, sont un modèle de choix pour étudier les mécanismes physiologiques de résistance à des phases d’hypothermie et d’hypoxie cérébrales répétées.

Des éléphants de mer en liberté seront équipés d’appareils enregistreurs issus de nouvelles technologies à trois stades de développement (jeunes, juvéniles, adultes) afin d’étudier l’hypothermie régionale et cérébrale, l’hypoxie, et l’activité cérébrale au cours des plongées. Les réponses physiologiques seront comparées en fonction des contraintes métaboliques et de l’expérience de plongée. Cette approche en physiologie comparée vise à mieux comprendre les adaptations naturelles des animaux soumis à des environnements hypoxiques extrêmes, pouvant aider à de futures applications cliniques.

Le projet HYPO2, coordonné par la Pr Caroline Gilbert, est financé à hauteur de 450 000 euros par l’ANR.

Cet appel à projets de l’ANR s’adresse à toutes les communautés scientifiques et à tous les acteurs publics ou privés impliqués dans la recherche française. Il doit permettre aux chercheurs et chercheuses des différents domaines scientifiques, d’accéder, en complément des financements récurrents qui leur sont alloués, à des co-financements sur un grand nombre de thématiques de recherche, finalisées ou non.

>>> La liste complète des projets

*CAPTeurs et instruments de monitoring en ESanté Equine : Application à la prévention et à la gestion des affections locomotrices par l’optimisation de l’entrainement et de la réhabilitation sportive
**Préservation de la fonction astrocytaire par la ventilation liquide totale hypothermisante après l'arrêt cardiaque
*** HYPOxie et HYPOthermie au cours de la plongée chez les éléphants de mer : exploration des paradoxes physiologiques


Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de navigation et de fournir des fonctionnalités supplémentaires.