Allain Bougrain Dubourg lance un cri d'alerte !


Le journaliste et président de la Ligue pour la protection des oiseaux, Allain Bougrain Dubourg était l'invité de l'EnvA jeudi 21 février 2019. L'homme de conviction a lancé un appel pour préserver la biodiversité gravement menacée.


Agir pour préserver la biodiversité et ne pas rester passif, voilà le message porté par Allain Bougrain Dubourg devant les étudiants et enseignants de l'École nationale vétérinaire d'Alfort. Jeudi 21 février, il était l'invité d'une "Causerie alforienne", dans l'amphithéâtre d'honneur de l'école. A l'aise sur l'estrade, le président de la Ligue pour la protection des oiseaux, journaliste et producteur de nombreux documentaires, a exposé des faits, des chiffres mais aussi des prises de position claire et assumée.

Dès le début, le tableau est dressé : "On estime que l’humanité représente 37% de la masse de l'ensemble des mammifères. Le groupe qui occupe le premier rang est… notre bétail! Environ 60 % des mammifères sur Terre sont des animaux d’élevage, tels que le bœuf, le porc et les autres animaux de la ferme. Cela signifie donc que les 3 % restants sont les animaux sauvages". Et pourtant, complète le spécialiste des oiseaux, "l'humanité ne représente, si on ramène l'histoire de la planète à une semaine, que quelques minutes de cette histoire." En clair, les humains sont très jeunes à l'échelle du temps mais ont un effet considérable sur la biodiversité.


20190221 184058 2
Et le bilan et les perspectives ne sont pas positifs ni optimistes. "La biodiversité est clairement menacée" assène-t-il à la tribune. Et pour cause, "il n'y a plus d'insectes, les insectes disparaissent massivement, 80% en Allemagne !" et les oiseaux ne sont pas épargnés. Un récent rapport scientifique démontre que, en moyenne, la population des oiseaux des campagnes françaises se sont réduites considérablement, d’un tiers en quinze ans. Les responsables pour Allain Bougrain Dubourg : "l'agriculture intensive, la construction en béton sans tenir compte du vivant et la chasse. Aujourd'hui, il est tout-à-fait possible de construire autrement ! Par exemple, arrêtons de construire des ronds-points qui nuisent à la faune sauvage."



20190221 192750 2
Le président de la LPO appelle à se mobiliser pour lutter, changer les règles et faire en sorte que la biodiversité soit davantage prise en compte, particulièrement la faune sauvage qui doit être préservée. "Chacun peut agir, sur son balcon, dans son jardin."

Aujourd'hui, son association est un acteur majeur en la matière. Forte d'un siècle d'engagement avec plus de 50 000 adhérents5000 bénévoles actifs400 salariés sur le territoire national et d'un réseau d'associations locales actives dans 79 départements, elle mène de très nombreuses actions pour la protection des espèces, la préservation des espaces et pour l'éducation et la sensibilisation à l'environnement. La LPO  met en œuvre des plans nationaux de restauration d’oiseaux parmi les plus menacés de France, coordonne des programmes européens de sauvegarde d’espèces et gère la réintroduction d’oiseaux menacés.


En savoir plus :


Le site internet de la ligue pour la protection des oiseaux 

Les chroniques d'Allain Bougrain Dubourg sur Europe 1

Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de navigation et de fournir des fonctionnalités supplémentaires.