Avenir : l'intelligence artificielle transformera le métier de vétérinaire !

Quel sera l'impact de l'intelligence artificielle sur le métier de vétérinaire ? Au cours d'une conférence, le 21 mars dernier, à l'EnvA, le Dr Timothée Audouin, spécialiste de la question, a présenté les conséquences que cette technologie pourrait engendrer.



L'intelligence artificielle est-elle une menace pour la profession de vétérinaire ? C'est en substance la question latente de la conférence donnée par Timothée Audouin, vétérinaire, spécialiste de cette question et fondateur du site esanteanimale.fr, devant une soixantaine d'étudiants et de professionnels réunis pour l'occasion dans le grand amphithéâtre d'honneur de l'EnvA, le jeudi 21 mars. 

Car cette technologie progresse et elle progresse vite !

L'IA, qu'est-ce que c'est ?

Intelligence artificielle iStock 1064818050 copie


Après un rappel important sur la définition de l'intelligence et particulièrement humaine, caractérisée par "l'habileté à mobiliser les connaissances et les associer entre elles", notre intervenant du jour fait un point sur la question de la mesure, notamment via un outil bien connu, le quotient intellectuel, ou QI. "La Chine a le QI le plus élevé en moyenne, avec 107. La France est à 94. Il est possible de voir une corrélation entre le QI et le produit national brut", assène le spécialiste.

Depuis les années 1940, l'ordinateur a progressé, conçu pour rattrapper l'humain. "Depuis le premier ordinateur créé en 1938, la capacité des ordinateurs a explosé", expose Timothée Audouin. "Le cerveau peut faire 100 calculs par seconde. Depuis quatre ans, des ordinateurs vont plus vite que cela !" Les exemples se multiplient : en 1997, Kasparov était battu aux échecs par un robot, AlphaGo a battu un humain au jeu de Go, plus difficile que les échecs, en 2016. "Le grand virage a eu lieu en 2012. L'Intelligence artificielle commence à apprendre. Après 2030, elle aura peut-être développé une "conscience de soi'".

Et cela pose des questions : l'intelligence artificielle sera un jour confrontée à des problèmes moraux, comment y faire face ? Pourra-t-on un jour coder les émotions, seules limites réelles ?


20190321 194030 bd

Pour le vétérinaire ?

Dès aujourd'hui, la recherche progresse en matière de programmes utilisant l'intelligence artificielle pour le soin aux animaux. Le Dr Audouin détaille :
- l'analyse d'un signal médical, par exemple l'électro-cardiogramme, peut être analysé par la machine qui peut ainsi détecter des rythmes anormaux. La machine peut aussi jouer un rôle dans la détection de la boîterie. "Cela peut remettre en cause l'œil du vétérinaire", commente le conférencier.

- la machine peut aussi analyser une image, une radiographie par exemple. "Une entreprise s'est lancée à Lyon sur ce projet".

En bref, "le vétérinaire augmenté arrive !" Un vétérinaire qui reste central, avec de nouveaux outils à sa disposition. "Le métier ne disparaîtra pas, il va se transformer", précise Timothée Audouin. Ces machines seront indispensables tant la quantité de connaissances augmente allant même jusqu'à parler "d'explosion du savoir médical". Aujourd'hui, la connaissance double en 73 jours. Il fallait 50 ans en 1950. "Il est impossible de suivre cela." Optimiste, il conclut face à l'assistance mi-inquiète mi-curieuse : "C'est une troisième Révolution industrielle (après la vapeur et l'électricité) ! Quelle chance de vivre cela !"


Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de navigation et de fournir des fonctionnalités supplémentaires.