frzh-CNenes

PUBLICATION - Affections oculaires chez le cheval : comment améliorer l'usage du cathéter sous-palpébral ?


Comment améliorer le confort, le traitement et les chances de guérison des chevaux lors d'une affection de l'œil ? C'est le thème d'une étude réalisée par l'EnvA sur des chevaux malades.




2022 10 01 Publications 36

Comment faciliter l'administration d'un traitement contre une affection oculaire, améliorer le confort du cheval et limiter les complications ? C'est le sujet d'une publication proposée par les Dr Vét. Sabine Chahory et Emilie Quéré, de l'EnvA, qui s'intéresse à l'usage de cathéters sous palpébraux.

Si chez l'humain, le traitement de l'œil s'administre avec des gouttes, la chose est moins aisée sur un cheval, souvent peu coopératif. D'autant moins coopératif que les lésions ophtalmologiques sont souvent extrêmement douloureuses. Pour éviter de manipuler l'œil, les vétérinaires utilisent donc fréquemment des cathéters sous palpébraux, une méthode connue de longue date. Ce système consiste en la mise en place d'une longue tubulure placée sous la paupière et qui court ensuite le long de la tête et de l'encolure. Cela permet d'injecter les produits à distance. Il cheminent ensuite jusque sous la paupière pour que le produit soit diffusé sur l'œil. 

Paupière supérieure
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Paupière inférieure

cathéter sous palpébral inf 2

 

"Traditionnellement, le dispositif était mis en place à travers la paupière supérieure, puis à travers la paupière inférieure depuis les années 2000. A l'heure actuelle, aucun consensus n'existe concernant la façon dont nous devons mettre en place ce dispositif et aucune étude publiée n'a jamais comparé ces deux méthodes", explique Emilie Quéré. L'objectif de l'article est donc de déterminer si l'une des pratiques provoque davantage de complications et si l'une des deux doit être privilégiée. 

Cette étude s'appuye sur les dossiers médicaux de 61 chevaux pris en charge à l'hôpital des équidés de l'EnvA, qui avaient pu bénéficier de ce dispositif. Les deux méthodes ont pu être comparées et les complications observées sur ces cas recensées. 

Conslusion, les complications seraient plus rares lors d'implantation dans la paupière inférieure.


Abstract

Painful eye conditions are a therapeutic challenge in horses. Subpalpebral lavage (SPL) treatment systems allow topical aqueous medications to be conveniently, safely, and frequently administered to the ocular surface.

The aim of this retrospective study was to describe the outcomes and the complications associated with the location of the SPL treatment systems, in the superior or inferior eyelid in horses in a university practice. Clinical records of all horses admitted to the National Veterinary School of Alfort between January 2004 and October 2021, in which a SPL treatment system was used to administer the topical ophthalmic medications, were reviewed.

Sixty horses were included in the study representing 61 SPL treatment systems. Uneventful outcomes occurred in 53 cases (86.9%) and complications were recorded in 8 cases (13.1%). Seven complications were reported for upper eyelid systems (23.3%) and 1 complication for lower eyelid systems (4.2%). The complication rates were not significantly different between these two locations (P= .06).

The complications identified were iatrogenic corneal ulceration, palpebral abscess, overgrowth of conjunctiva over the footplate, and palpebral cellulitis. Median duration of SPL treatment system use was 7.5 days.

The easier placement and removal and the lower incidence of complications identified in our study encourage the authors to favor the lower fornix for subpalpebral lavage treatment systems within our equine hospital.