frzh-CNenes

Publication - Nouvelle méthode pour l'examen cardiovasculaire des orangs-outans

La cause de mortalité la plus fréquente chez les orangs-outans, singes en voie d'extinction est... cardiaque. Il est en effet fréquent qu'ils souffrent d'une cardiopathie jamais diagnostiquée de leur vivant. Afin de mieux la diagnostiquer, la prendre en charge et limiter leur mortalité, la Pr Valérie Chetboul, spécialiste en cardiologie animale, et Norin Chai, vétérinaire spécialiste en médecine zoologique, ont eu l’idée de mettre au point une technique d’examen innovante. Découvrez cette "Coolest method". 


2021 12 05 Publications 23

Comment contribuer à la préservation d'une espèce aujourd'hui menacée d'extinction, les Orangs-outans ? Ces grands singes, vivant à Bornéo et Sumatra, en Asie du Sud-Est, souffrent en effet fréquemment de maladies cardiovasculaires, causes importantes de mortalité. Cette fragilité rend d'autant plus difficiles les soins qui pourraient leur être prodigués.

Pendant quatre années, la Pr Valérie Chetboul, spécialiste en cardiologie à l'EnvA, et le Dr Vét Norin Chai, vétérinaire spécialiste en médecine zoologique, en collaboration avec la Ménagerie du jardin des plantes à Paris, ont travaillé à élaborer un nouvel examen cardio-vasculaire. À l'issue des premiers essais et après analyse de près de 3000 mesures, une méthode échocardiographique, baptisée "Coolest method",rapide et non stressante, a vu le jour.

Moins de quatre minutes d'examen, près de 30 paramètres cardio-vasculaires contrôlés, le tout sans anesthésie. Cela permettra d’examiner leur cœur de ces animaux régulièrement et de diagnostiquer au plus tôt cette cardiopathie.

Une initiative soutenue par la Fondation Un Cœur.

Diapositive1



>>> Lire la publication


Résumé

Introduction

Les maladies cardiovasculaires ont été identifiées comme une cause majeure de mortalité et de morbidité chez les orangs-outans de Bornéo (Pongo pygmaeus pygmaeus).

L'échocardiographie transthoracique est généralement généralement réalisée sous anesthésie chez les grands singes, ce qui peut être stressant et augmenter les risques de complications péri-anesthésiques en cas d'altération cardiaque. L'objectif de la présente étude pilote était donc de développer une méthode échocardiographique rapide et non stressante (c'est-à-dire la méthode COOLEST) chez des orangs-outans de Bornéo éveillés et évaluer les variables correspondantes.

Matériel et méthodes

Quatre orangs-outans de Bornéo adultes entraînés à présenter leur poitrine aux dresseurs ont été impliqués. 96 examens TTE au total ont été effectués sur 4 jours différents par un observateur entraîné examinant chaque orang-outan 6 fois par jour. Chaque examen comprenait quatre vues bidimensionnelles avec une évaluation hors ligne de 28 variables (c'est-à-dire, en deux dimensions (n = 12), en mode M et en mode M anatomique (n = 12)) et M-mode anatomique (n = 6), Doppler (n = 7), et imagerie de suivi du speckle (n = 3)), soit un total de 2 688 mesures. Un modèle linéaire général a été utilisé pour déterminer les coefficients de variation intra-jour et inter-jour.

Résultats

La durée moyenne±SD (minimum-maximum) d'acquisition des images était de 3,8±1,6 minutes (1,3-6.3). Tous les coefficients de variation intra- et inter-journaliers sauf un (n = 55/56, 98 %) étaient <15 %, et la plupart (51/56, 91 %) étaient inférieurs à 10 %, y compris ceux des variables de déformation systolique du suivi par speckle (2,7 % à 5,4 %).


Abstract

Introduction

Cardiovascular diseases have been identified as a major cause of mortality and morbidity in Borneo orangutans (Pongo pygmaeus pygmaeus). Transthoracic echocardiography is usually performed under anesthesia in great apes, which may be stressful and increase risks of peri-anesthetic complications in case of cardiac alteration. The aim of the present pilot study was hence to develop a quick and non-stressful echocardiographic method (i.e., the COOLEST method) in awake Borneo orangutans (CardiOvascular examination in awake Orangutans: Low-stress Echocardiography including Speckle Tracking imaging) and assess the variability of corresponding variables.

Materials and methods

Four adult Borneo orangutans trained to present their chest to the trainers were involved. A total of 96 TTE examinations were performed on 4 different days by a trained observer examining each orangutan 6 times per day. Each examination included four two-dimensional views, with offline assessment of 28 variables (i.e., two-dimensional (n = 12), Mmode and anatomic M-mode (n = 6), Doppler (n = 7), and speckle tracking imaging (n = 3)), representing a total of 2,688 measurements. A general linear model was used to determine the within-day and between-day coefficients of variation.

Results

Mean±SD (minimum-maximum) images acquisition duration was 3.8±1.6 minutes (1.3–3). All within-day and between-day coefficients of variation but one (n = 55/56, 98%) were <15%, and most (51/56, 91%) were <10% including those of speckle tracking systolic strain variables (2.7% to 5.4%).



Auteurs / Authors

Valérie Chetboul1 2, Didier Concordet3, Renaud Tissier2, Irène Vonfeld1, Camille Poissonnier1, Maria Paz Alvarado1, Peggy Passavin1, Mathilde Gluntz1, Solène Lefort1, Aude Bourgeois4, Dylan Duby4, Christelle Hano4, Norin Chai4

1 École nationale vétérinaire d’Alfort, CHUVA, Unité de Cardiologie d’Alfort, Maisons-Alfort, France,
2 Univ Paris Est Créteil, INSERM, IMRB, Créteil, France,
3 Intheres, Université de Toulouse, INRA, ENVT, Toulouse Cedex 3, France,
4 Ménagerie, le Zoo du Jardin des Plantes, Muse´um National d’Histoire Naturelle, Paris, France