frzh-CNenes

HANDI’CHIENS et l’EnvA partenaires : des chiens bientôt formés à la détection de la Covid-19

HANDI’CHIENS partenaire du projet Nosaïs-Covid-19, mené par le Pr Dominique Grandjean, à l’École nationale vétérinaire d’Alfort (Val-de-Marne). Aujourd’hui, plus de 300 chiens d’assistance sont présents dans des Ehpad. Certains seront formés à la détection de malades infectés par le SARS-CoV-2, celle-ci prenant quelques secondes avec une efficacité comparable aux tests PCR, soit plus de 90%. 

Le meilleur ami de l’Homme rejoint la lutte contre la Covid-19. Grâce à l’équipe du projet Nosaïs-Covid19, initié par le Pr Dominique Grandjean, vétérinaire et enseignant-chercheur à l’École nationale vétérinaire d’Alfort (EnvA), cinq chiens des sapeurs-pompiers des Yvelines et un chien de l’EnvA sont actuellement en formation. Ils s’entraînent à détecter les traces du SARS-CoV-2, virus à l’origine de la Covid-19, dans des échantillons de sueur. HANDI’CHIENS devient partenaire du programme. Cette implication nouvelle permettra d’accroître le nombre de chiens formés. Ils pourraient être bientôt plusieurs dizaines parmi les chiens d’assistance actuellement en Ehpad. Le dispositif se mettra en place au début de l’année 2021.

 DSC5734

Ce déploiement s’effectuera sous l’oeil expert de Dominique Grandjean, qui travaille depuis des années, en tant que sapeur-pompier, avec des chiens formés à la recherche de personnes disparues ou ensevelies, et de son équipe, dans le cadre du programme Nosaïs-Covid19. Une publication récente a fait la démonstration scientifique de la pertinence du concept et des niveaux de sensibilité atteints par les chiens. Les perspectives pratiques sont importantes et des mises en oeuvre sont en cours dans de nombreux pays, notamment dans des aéroports.

De son côté, HANDI’CHIENS a décidé d’apporter sa contribution en impliquant des chiens d’assistance qu’elle éduque : « Nos chiens peuvent être rapidement opérationnels dans les Ehpad et structures sanitaires où ils sont déjà présents. Nous avons pour objectif de terminer leur formation à la détection de ces malades covid19 vers la fin du mois de février 2021. Nous souhaitons ainsi montrer leur action préventive au plan de la santé humaine » souligne Robert Kohler, Président de l’Association, et directeur d’un Ehpad, La Roselière, à Kunheim (Haut-Rhin).

A l’heure actuelle, le système de détection de la Covid-19 par des chiens se pratique dans plusieurs pays (Liban, Mexique, Brésil, Belgique, etc.). « On aide à former les chiens de presque 20 pays à travers le monde. Un partenariat entre l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’EnvA vient d’être signé. C’est une reconnaissance. » se félicite le professeur Grandjean. D’après l’étude menée, la détection par les chiens offre un taux de réussite supérieur à 90%.